Synthèse du PDC

 

L’élaboration du Plan de Développement Communal (PDC) de Tevragh Zeina est largement inspirée de l’arrêté 680/MIDEC, des termes de référence de la prestation, des politiques sectorielles de l’Etat et du Schéma Directeur de l’Aménagement de l’Urbanisme. 
Sous la coordination du Comité de Concertation Communale et la supervision de l’équipe du projet CUN/CEP, l’élaboration de ce PDC a été réalisée par le cabinet d’études BUMEC en tant que prestataire et selon la démarche méthodologique stipulée par des termes de référence et une offre technique.
Les travaux ont démarré par un atelier de lancement officiel et de sensibilisation des acteurs locaux, tenu au niveau de la commune. 
Le prestataire a par la suite établi le diagnostic préliminaire en collaboration avec la CUN, la Mairie et les services déconcentrés de l’Etat au moyen des outils de collecte des données (fiches de collecte des données et convention autorisant la remise des donnes de la CUN...).
Ce diagnostic préliminaire consolidé et analysé a servi de base pour enclencher les ateliers participatifs approfondis où les membres du CCC élargie à d’autres personnes ressources, ont pris part, afin de planifier le développement de leur commune. 
Enfin, les résultats obtenus sont :

  • Une vision partagée du développement

définie par le CCC comme une commune dotée de toutes les compétences et des moyens pour : (i) satisfaire les besoins de ses habitants ; (ii) et développer les secteurs relevant de sa compétence.


  • Des orientations stratégiques retenues par le CCC

autour des principales problématiques du développement urbain d’une commune située à Nouakchott. Il s’agira d’améliorer, en priorité, dans le long terme les situations au niveau de : (i) l’éducation et la petite enfance, (ii) la santé et l’action sociale, (iii) la promotion féminine et la démocratie participative, (iv) l’Eau, (v) la voirie, (vi) le développement socioculturel, (vii) la communication, (viii) la fiscalité locale et le civisme fiscal, (ix) le commerce et AGR, et enfin (x) l’environnement. 
Sur la base de ces orientations, le CCC a identifié les situations à améliorer sur les ressources propres, autrement dit à inscrire dans le budget communal. Il s’agit notamment de la réhabilitation et de l’entretien des écoles, dispensaires, postes de santé, jardins d’enfants, des marchés municipaux, des bâtiments de l’hôtel de ville, des espaces publics aménagés, et des infrastructures de base de la voirie.


Imprimer