Nature A Tevragh-Zeina

La Mairie de Tevragh-Zeina, le Laboratoire d’études environnementales

et de recherches géographiques de l’Université de Nouakchott et

la Fondation Internationale du Banc d’Arguin (FIBA) proposent à travers

le projet «Nature à Tevragh-Zeina» une solution de mise en valeur

d’une zone humide urbaine. Les épisodes d’inondations sont chaque

anneée plus importants à Nouakchott. L’imperme?abilisation des sols

avec l’expansion du ba?ti et l’engorgement de la nappe phréatique

aggravent le phénome?ne de stagnation des eaux de pluie dans les

points les plus bas de la ville. Ces mares, chaque anne?e plus

nombreuses, se remplissent durant la saison des pluies et restent

en eaux de plus en plus longtemps, parfois toute l’anne?e. Dans

certaines de ces zones humides urbaines, comme la zone pi- lote

du projet appelée « zone des ambassades », une végétation

speécifique à ce milieu est apparue et la fre?quentation par des

oiseaux d’eau, notamment des espe?ces migratrices est

remarquable : 65 espèces y ont été identifiées entre mi-septembre

et mi-décembre. Le site est devenu un véritable « hot spot » de

biodiversité en ville.

Attentifs aux évolutions des besoins des citadins, la Mairie et ses

partenaires ont décelé le potentiel et l’opportunité que constitue

la présence d’un site naturel au cœur de la ville. Ils ont décidé de

proposer, avec l’appui technique du collectif «en Haut ! »,

une solution de requalification urbaine de ce type d’espaces.

L’enjeu est de valoriser ce site de nature en ville à des fins

d’amélioration de la qualité de vie des citoyens, d’e?ducation

à l’environnement, et de pre?servation de la biodiversite? en

proposant l’ame?nagement d’un parc public de loisirs et de

nature. Les propositions issues de ce travail sont des solutions

d’ame?nagement qui inte?grent, sur ce site de plus de 12ha,

les exigences lie?es à la cre?ation d’un espace de loisirs ouvert

au public, ainsi que celles lie?es au maintien d’un milieu naturel

favorable à la présence des oiseaux.

En soutenant ces propositions, les partenaires de ce projet, issus

des différents milieux de la gouvernance urbaine, de l’éducation

et de l’environnement affichent la complémentarité de leurs

préoccupations à travers une vision moderne et cohérente

de la ville.

Ces scénarios, pensés à l’échelle de la ville, ne sont qu’une première

étape. Leur but est de provoquer ou au moins d’inspirer les projets

d’aménagements à venir, ainsi que de proposer une fonction

alternative à appliquer à certaines zones humides urbaine.

Plus de détails dans la rubrique "Développement" en haut de page.

 

 
le 11/07/2015

 


Imprimer